Main Content

Avenir fleuri

Vous avez devant vous une prairie fleurie en devenir, suivant une évolution naturelle. Si vous n’y voyez pas encore de fleurs ni de papillons attirés par elles, prenez patience. Il faut plusieurs années pour obtenir une belle prairie fleurie. La nature ne se commande pas.

Moins et mieux

Au lieu de trois à cinq fois auparavant, les paysans ne fauchent leurs prairies fleuries qu’une à trois fois par an et renoncent à la fumure. La Confédération verse une rémunération à l’exploitant pour de telles mesures d’extensification qui profitent à la nature et à nous tous.

Autre vision

Les familles paysannes ont pour mission première de produire de la nourriture. Mais depuis quelques années, un nombre croissant de paysans s’engagent volontairement à limiter la production pour une part de leurs prairies afin de donner une chance aux fleurs des prés.