Main Content

Respirer la santé

Le paysan reconnaît tout de suite si ses vaches se portent bien ou non. A leur façon de manger et de ruminer, au brillant du pelage, à voir comment les bêtes se tiennent dans l’étable et sur la litière. Autre indice, la qualité de l’air: on ne devrait pas «sentir l’étable» en ressortant.

Colostrum

Pas de lait sans la naissance d’un veau. Immédiatement après avoir vêlé, la vache donne un premier lait de couleur jaune, le colostrum. On donne à boire au veau ce liquide extrêmement riche en substances nutritives et immunisantes. Le lait blanc destiné à l’alimentation humaine ne vient qu’après.

Chiffres en folie

En Suisse, un producteur livre en moyenne 155 000 kg de lait par année. Mais les spécialistes pensent que les exploitations n’auront un avenir qu’à partir de 400 000 kg. Dans les pays de l’UE, on parle même de 1 000 000 kg. Jusqu’à quel point peut-on pousser la rationalisation dans notre pays?